Mon blog

Les nouveaux horizons artistiques du Concert de l’Hostel Dieu

Constellations, la saison baroque lyonnaise 2015/2016 du Concert de l’Hostel Dieu.

Née de l’imaginaire des poètes et des astronomes, les constellations qui apparaissent dans nos cieux estivaux et forment d’étranges animaux fantastiques seront notre source d’inspiration. Des mondes chimériques seront ainsi les destinations d’un voyage musical vers l’inconnu. Car c’est bien vers cet ailleurs que nous souhaitons faire évoluer la forme de nos projets. Réinventer le concert baroque est à la fois une gageure et un challenge que nous souhaitons relever.

S’inspirant de cet univers poétique, nous avons imaginé une saison musicale en forme de « constellations » où chaque projet serait comme une nouvelle étoile à découvrir avec son propre langage, ses couleurs et ses sons particuliers. Explorant le vaste champ artistique des compositeurs oubliés, des manuscrits inédits ou des versions alternatives, nous aurons ainsi le plaisir d’explorer ensemble des mondes nouveaux qui, nous l’espérons, vous surprendront. Ainsi, le patrimoine lyonnais nous apparaît toujours comme une terra incognita tant l’importance et la richesse des manuscrits conservés à la Bibliothèque municipale sont importantes. Des manuscrits inédits de Carissimi, exhumés et dirigés par l’excellent Paul Agnew, mais aussi des pièces rares de Scarlatti, Campra, Rameau,… seront au programme.

À la recherche de nouvelles formes concertantes, nous contribuerons – notamment dans le cadre du LAB – à renouveler l’expérience passionnante du concert baroque et faire en sorte que celui-ci puisse séduire de nouveaux adeptes. Déjà en 2014, l’aventure entreprise avec le projet 7Steps de Mourad Merzouki s’est révélée passionnante. L’équipe fantastique réunie pour Shakespeare (still) in love a quant à elle proposé une relecture théâtrale et chorégraphique novatrice de l’œuvre de Purcell et Shakespeare. Pour cette nouvelle saison, le projet phare du LAB sera présenté à Lyon en mars 2016 dans un lieu étonnant : le New deal (ancien garage Citroën). Il sera réalisé en résidence avec nos partenaires au Centre culturel de rencontre de Haute-Alsace Les Dominicains. Ce sera l’occasion de découvrir le travail d’un metteur en scène brillant : Gaëtan Aubry dont le travail atypique a su retenir l’attention de grandes scènes culturelles.

Enfin, cette saison sera l’occasion de redécouvrir quelques chefs-d’œuvre bien connus tel que les Vêpres pour un confesseur de Mozart ou encore Le Messie de Haendel, grandes pages du 18ème siècle que nous nous efforcerons de vous présenter sous un jour nouveau, en nous inspirant du contexte historique et philologique. Pour servir ce répertoire si exigeant, vous retrouverez des distributions de solistes, lesquelles sont toujours au cœur de notre attention car étroitement associés aux projets de l’ensemble. Ils sont nos meilleurs ambassadeurs auprès d’un public connaisseur ! Je citerais notamment Heather Newhouse, Giuseppina Bridelli, Anthea Pichanick et Romain Bockler, tous lauréats du Concours international de chant baroque de Froville, auquel nous sommes liés depuis quatre ans.

Enfin, avec l’intuition qu’il convient d’inventer un rapport plus étroit entre artistes et publics, créateurs et interprètes de cette nouvelle saison s’efforceront de vous proposer de nombreuses clefs d’écoute à travers les avant-propos, les vidéos didactiques, le blog du CHD et autres échanges passionnants.

Laisser un commentaire